Qu’est-ce qui différencie le noir de carbone de la suie ?

 

Carbone

Le noir de carbone est fabriqué dans des conditions contrôlées à des fins commerciales, surtout pour les industries qui produisent du caoutchouc et de la peinture et pour les imprimeurs. Il est composé à plus de 97 % de carbone élémentaire qui se présente sous forme de particules en grappes. Une estimation visuelle de ces agrégats est possible avec la microscopie à lumière polarisée (MLP). Toutefois, l’identification formelle du noir de carbone requiert des grossissements beaucoup plus importants obtenus par microscopie électronique en transmission (TEM) et spectroscopie à dispersion d’énergie (EDS). Il est ainsi possible de différencier les particules du noir de carbone, dont les bords sont lisses, à celle de la suie dont les bords sont irréguliers. Par ailleurs, les composés organiques présents (y compris les hydrocarbures aromatiques polycycliques) ne sont pas extractibles dans les liquides biologiques et ils sont moins puissants biologiquement que ceux présents dans la suie. La spectroscopie à dispersion d’énergie permet de confirmer la composition élémentaire du noir de carbone (généralement du carbone et de traces d’autres composés, dont le soufre), un élément essentiel pour l’identification morphologique des particules en grappes.

 

Suie :

La suie est le sous-produit indésirable issu de la combustion de matériaux à base de carbone et qui sont nécessaires à la production d’énergie et de chaleur ou pour l’élimination des déchets. La quantité relative et la nature du carbone et des particules varient considérablement en fonction du type de suie. Moins de 60 % de la masse totale de la suie est composée de particules de carbone, mais elle contient des pourcentages plus importants de cendre et de composés organiques extractibles par solvant. 

Mais le plus important à savoir est que nous analysons les deux !