Pourquoi réaliser des analyses de nanomatériaux ?

 

La nanotechnologie est un domaine en plein essor qui en est seulement au stade embryonnaire et ses répercussions sur la santé et la sécurité au travail sont encore inconnues. Notre laboratoire d’Atlanta travaille sous contrat avec le gouvernement, l’industrie et les universités, plaçant Bureau Veritas parmi les grands favoris pour la granulométrie et la caractérisation des particules nanométriques.  

Nous pouvons vous aider à évaluer les pratiques de travail, les contrôles requis et l’équipement de protection adapté au besoin des employés et employées, en plus d’évaluer l’exposition aux matériaux de nanotubes de carbone. La caractérisation des activités et des procédés est aussi possible si le personnel travaille avec des matériaux contenant du NTC brut ou transformé pour le prélèvement des échantillons d’air et des frottis. L’exposition peut être réduite par des mesures d’ingénierie pour certaines activités. La méthode NIOSH 5040 permet d’évaluer la teneur atmosphérique pour ensuite comparer celle-ci à la limite d’exposition recommandée (REL) par le NIOSH, soit une moyenne pondérée dans le temps (TWA) de 1 microgramme/m3 sur 8 heures. Les échantillons d’air peuvent ensuite être soumis à une microscopie électronique en transmission (TEM) avec spectroscopie à dispersion de rayon X pour quantifier le NTC, obtenir les données sur la grosseur des particules et éliminer les particules contenant du carbone élémentaire, comme le noir de carbone et la suie de diesel. L’analyse des frottis par microscopie électronique permet d’évaluer l’efficacité des pratiques de travail, des méthodes d’entretien et des contrôles d’ingénierie.